Opération de déstockage des mails à la SHEM pour réduire les émissions de C02

21 Juil 2021

mail

Chaque mail envoyé, reçu ou stocké, est une pollution pour la planète.

 Chaque mail envoyé équivaut à la consommation d’une ampoule pendant 24 heures. Au global, le numérique dans le monde représente une fois à deux fois et demi la consommation d’énergie du transport aérien. Et 53% des émissions mondiales de gaz à effet de serre générées par le numérique sont dues aux datas centers et donc au stockage des documents et mails. En effet, stocker 100 mails dans un data center pendant un an émet 1 kg de CO2eq.

Dans le cadre de sa démarche ISO 14001 d’amélioration du management environnemental, la SHEM veille à adopter des pratiques plus responsables sur le plan environnemental. Et cela concerne aussi les habitudes en ligne. 

Cette semaine, les agents de la SHEM participent donc à une grande opération de déstockage des mails lancée par la filière énergies renouvelable France du groupe Engie. Objectif : réduire d’une tonne les émissions de C02

Chaque agent doit s’accorder une demi-heure dans la semaine afin de déstocker un grand nombre de mails avant les départs en congés. Et dans l’idéal, il devra prendre des bonnes habitudes pour déstocker régulièrement tout au long de l’année et pour éviter l’envoi de certains mails. Un seul mail émet en effet entre 10g et 50g de CO2eq. 

Afin d’améliorer la gestion de leurs boites mails, les agents ont pu suivre une session de présentation des astuces pour un tri efficace

En vous abonnant, vous affirmez avoir pris connaissance de notre politique de confidentialité. 

 

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

FACEBOOK
TWITTER
LINKEDIN
YOUTUBE
Share This