Journée internationale des femmes et des filles de science

10 Fév 2021

femmes

Technologie, innovation et sciences se conjuguent au féminin à la SHEM.

La science, la technologie et l’innovation et l’égalité des genres doivent aller de pair afin de relever les grands défis mondiaux que sont le changement climatique et la perte de biodiversité. A la SHEM, nous avons déjà 21 femmes techniciens ou ingénieurs. C’est un premier pas et la SHEM compte faire mieux.
Elle s’associe donc tout naturellement à la Journée internationale des femmes et des filles de science pour rappeler que tous ses métiers sont ouverts à des candidates. Selon l’Unesco, 30 % seulement des étudiantes choisissent des domaines liés aux STEM (sciences, technologie, ingénierie et mathématiques) dans l’enseignement supérieur. A l’échelle mondiale, le taux de scolarisation des filles est particulièrement faible dans les domaines suivants :

  • Technologies de l’information et des communications (3 %)
  • Sciences naturelles, mathématiques et statistique (5 %)
  • Ingénierie, fabrication et construction (8 %)

En France, les chiffres montrent aussi une grande disparité. Si on dénombre 47% de jeunes filles en terminale scientifique, on n’en retrouve que 28% dans les écoles d’ingénieurs. Et Il n’y a que 23 % de femmes à des postes d’ingénieurs selon l’IESF.

Afin de combattre préjugés et stéréotypes de genre qui éloignent les filles et les femmes des domaines liés à la science et à la technologie, la SHEM menera tout au long de l’année 2021 des actions de sensibilisation vers les établissements scolaires.

Si vous êtes intéressés par une intervention de la SHEM dans votre classe, n’hésitez pas à demander une présentation des métiers technologiques de la SHEM via le site J’Apprends l’énergie.

👉🏻 Plus d’informations sur les métiers de la SHEM 

Découvrir d’autres articles :

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

FACEBOOK
TWITTER
LINKEDIN
YOUTUBE
Share This