La SHEM reprend ses chantiers

20 Mai 2020

shem chantiers

Depuis la mi-mai, la SHEM reprend la conduite de l’ensemble de ses chantiers après une préparation minutieuse.

L’entreprise souhaite participer à la reprise économique, nécessaire pour l’entreprise mais également pour l’ensemble du tissu économique qu’elle fait vivre au quotidien. Cependant la prise en compte de la santé et la sécurité des agents de la SHEM et des prestataires est un impératif devant tout autre considération.
PRA, (Plan de Reprise d’activité), voici le sésame indispensable pour une reprise d’activité en toute sécurité. La SHEM s’est donc doté de cet outil indispensable pour une relance de ses chantiers. Seuls ceux-ci avaient été arrêtés. Les usines ont elles continué à produire de l’électricité durant toute la période de confinement. La SHEM est même venue au secours du réseau électrique français à la suite de la défaillance d’une centrale nucléaire au début de la période de confinement.
En parallèle de l’élaboration du PRA, la SHEM a mené différentes actions pour anticiper la reprise dont :

  • identifier les entreprises en capacité de reprendre ;
  • réorganiser les plannings ;
  • amender les contrats.

Dès le 14 avril dernier, le chantier de changement des conduites forcées d’Eget (Hautes-Pyrénées) a repris partiellement. Les prestataires se conforment aux consignes de OPPBTP (Organisme Professionnel de Prévention du Bâtiment et des Travaux Publics). L’ensemble de l’organisation du chantier a été repensée. L’accueil à la base vie a été aménagé. L’ensemble des réunions de chantier se déroulent pour l’instant uniquement en téléconférence pour les agents de la SHEM. L’objectif de ces travaux : démolir le massif qui arrime les 7 conduites forcées à leur arrivée au droit de l’usine, installer des échafaudages, les lignes énergie et eau le long du profil, poser des écrans et filets de protection entre massifs… La phase suivante permettra ensuite de retirer les conduites avant de les remplacer par une seule.

  • Dans les Hautes-Pyrénées, en vallée du Louron, les agents de la SHEM avec l’aide de l’Atelier de maintenance de la SHEM vont débuter le chantier d’entretien annuel de l’usine de La Soula. En vallée des Gaves, à Soulom, les reconnaissances géotechniques sous les CF vont reprendre en vue des prochains travaux.
  • A Marèges (Corrèze-Cantal), la SHEM a dû reporter les travaux des vannes de garde et des vannes de tête en 2021 car les travaux n’auraient pas pu être finis à l’arrivée des hautes eaux d’automne et d’hiver. En revanche, les travaux sur un des groupes de production se poursuivront cette année.
    Enfin les agents de l’Atelier de maintenance se redéployent en ce moment sur les sites.

Une reprise sous le signe de la sécurité
La sécurité sous tous ses aspects est le point de départ de toute reprise. Les précautions face aux risques de transmissions du Covid sont bien sûr prises en compte mais les risques classiques liés à la conduite d’un chantier ne sont pas oubliés. Les entreprises doivent impérativement disposer des équipements de sécurité pour leur personnel (masques et gants) et adapter leurs modes opératoires pour prendre en compte la distanciation sociale et l’ensemble des mesures de sécurité nécessaires. Des « référents Covid-19 « s’assurent pour chaque chantier de la bonne communication entre les différents corps de métiers et du respect des consignes

Appels d’offres en cours
A noter que pour les chantiers à venir, la SHEM poursuit ses consultations des entreprises pour les futurs marchés et les appels d’offres sont mis en ligne sur son site internet.

Share This