Le Train d’Artouste, un petit train pour un grand barrage

par 7 Août 2019Actu0 commentaires

train artouste

Le 13 août partez à la découverte du train d’Artouste et de l’ensemble hydroélectricité que d’Ossau dans les Pyrénée. Propriétaire du train, la SHEM s’associe avec la régie d’Artouste et l’Office de tourisme pour cette visite exceptionnelle.

Connu comme un moyen de locomotion touristique, le Train d’Artouste est toujours utilisé par la SHEM en été pour l’exploitation et la maintenance du barrage et de l’usine souterraine d’Artouste. En hiver, le passage s’effectue par une galerie souterraine de 10 km creusée sous la voie de chemin de fer.

La construction du barrage d’Artouste, le plus haut édifice de l’ensemble hydroélectrique de la vallée d’Ossau va nécessiter un chantier exceptionnel dans les années 1920. Pour un tel chantier il fallait un moyen de locomotion exceptionnel : le train d’Artouste.

Les ouvriers vont d’abord creuser dans la montagne le tunnel de l’ours, long de 318 mètres pour rejoindre la vallée voisine du Soussouéou. Taillé à flanc de montagne, un chemin muletier de dix kilomètres rejoint enfin le lac naturel qui doit être rehaussé d’un barrage hydroélectrique. Cependant, les besoins du chantier, 2000 hommes et des tonnes de matériel, nécessitent ensuite des moyens plus modernes. La Compagnie du Midi, qui va créer la Société Hydro-Electrique du Midi, décide alors de construire le Petit Train.

En 1921, les premiers rails sont posés sur le chemin muletier. Comme les travaux ne durent que l’été, il faudra trois ans pour que la voie soit entièrement construite et, en 1924, le Petit Train est enfin sur les rails

Le barrage hydroélectrique achevé, la Compagnie du Midi décide de déposer la voie, oubliant qu’il faut accéder au lac d’Artouste pour assurer la maintenance. Après avoir utilisé des mulets pour transporter de lourdes pièces, la Compagnie du Midi fait reposer les rails.

A la demande de la Préfecture, le Petit train s’ouvre au tourisme en 1932. La Compagnie du Midi y voit aussi l’occasion de rentabiliser cet équipement. Les premiers touristes sont acheminés par le téléphérique d’Artouste car les télécabines n’existent pas encore.

Après un arrêt durant la Seconde Guerre Mondiale, l’exploitation reprend en 1947. De nouveaux équipements permettent de transporter davantage de touristes.

La ligne de téléphérique est modernisée et peut transporter 300 personnes à l’heure. Les moyens de tractions du train sont également modernisés.

 

Facebook
Twitter
YouTube
LinkedIn
Share This