Travaux de confortement de la voute du barrage des Galens (Aveyron)

30 Mar 2022

La SHEM (Société Hydro-Electrique du Midi) a conduit un important chantier pour conforter le barrage de Galens (Aveyron) et augmenter ainsi la résistance de sa voûte.

Des massifs en béton ont été coulés de manière progressive au pied du barrage côté aval. Cet épaississement du barrage prend la forme de marches d’escalier qui renforcent la stabilité du barrage-voûte.
En parallèle, la SHEM a conduit également différents travaux sur le barrage.
Sur le couronnement du barrage, la SHEM a installé un parapet qui fera office de mur para-vagues lorsque le barrage sera plein. Ce parapet permet également de fixer des garde-corps qui contribuent à améliorer la sécurité des agents dans le cadre de leur déplacement.

Le dispositif d’auscultation a été renforcé (rajout de 2 pendules en crête du barrage, des nouveaux bassins de collecte et mesure des fuites, des piézomètres et des fissuromètres). Deux locaux en haut du barrage ont été construits pour abriter les pendules, et des extensions du local de vidange et ainsi protéger une partie les dispositifs d’auscultation placés en pied de barrage.
En tout, on dénombre une quarantaine de dispositifs d’auscultation. Ce barrage est un cas d’école, et un des plus surveillé de la SHEM. Prise en compte de l’environnement, soucieuse de la biodiversité, la SHEM a fait réaliser une pêche d’inventaire dans la Selve afin d’établir un état initial du cours d’eau avant le chantier.
Après les travaux, la SHEM supervisera des opérations de suivi afin d’étudier l’évolution du milieu.
Avant les travaux, la SHEM a également modifié le tracé du débit réservé, c’est-à-dire le minimum d’eau qui doit passer en permanence pour la préservation de la vie aquatique. L’ancien débit réservé passait le long de la rive droite pour s’évacuer en pied de voûte. Le nouveau débit réservé a été définitivement via un piquage sur le conduit de vidange pour être restitué à la rivière directement en pied de barrage.

Ce débit est automatisé en fonction du niveau d’eau dans le barrage afin de toujours délivrer 200 litres par seconde. Le barrage de Galens retient 1,6 million de m3 d’eau. Il alimente l’usine hydroélectrique de la SHEM en bordure de la Selves sur la commune de Saint-Amans-des-Cots par l’intermédiaire d’une conduite forcée de 800 m de longueur. L’ensemble de ces travaux a été effectué sous la tutelle de la Dreal Occitanie.

Réalisateur : Thierry Suire

En vous abonnant, vous affirmez avoir pris connaissance de notre politique de confidentialité. 

 

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

FACEBOOK
TWITTER
LINKEDIN
YOUTUBE
Share This